Nature

Notre arrivée à Aubagne a rimé avec un retour à la campagne. Il s’agit plutôt d’une découverte de la vie en dehors de la ville.

En effet, jusqu’à mes 18 ans, j’ai toujours habité dans des petits villages à coté d’une ville de taille moyenne. A Arradon, dans le Golfe du Morbihan, nous vivions dans une maison récente avec un grand jardin mais nous n’étions pas directement entourés par la Nature. Il y avait, pour notre plus grand plaisir, les magnifiques sentiers côtiers au bas de la rue mais la campagne à proprement parler n’était collée à notre la maison.

Aujourd’hui, nous louons une maison dans son écrin de verdure (entendez par là, avec un grand terrain arboré qui demande pas mal d’entretien), sans aucun vis à vis. C’est notre petit havre de paix. Peu importe la direction dans laquelle nous regardons, la Nature est partout bien présente, vivante. Nous nous sommes invitées chez elle et cela nous fait un bien fou.

L’aspect « retour à la Nature » de cette nouvelle vie me plaît énormément. C’est un vrai changement pour nous après toutes ces années sur Paris. Nous aimons particulièrement :

 

  • Avoir un terrain de jeux incroyable aux pieds de la maison. Vous l’avez deviné, je pense forcément au Garlaban. Il suffit d’aller au bout de la route qui passe devant chez nous pour se rendre au départ du sentier. Je ne compte plus les randos que nous avons effectuées depuis notre arrivée (voir cet article ou celui la). Un soir sur deux, je m’éclipse une petite heure pour marcher (en attendant d’avoir le Go de la sage femme pour reprendre la course à pied) en direction de mon sommet fétiche. A chaque fois, je réalise la chance que j’ai d’avoir tout cet espace à portée de main.
  • Faire autant de ploufs que possible dans la piscine. Et oui, la cerise sur le gâteau de cette location, c’est la piscine. Je me voyais déjà en profiter pour la fin de ma grossesse mais le printemps maussade ne nous a pas permis de la découvrir avant la naissance du petit Numéro 2. Ce n’est pas bien grave car nous en profitons à fond depuis. J’adore regarder notre Petit Bundle devenir un petit poisson. Les baignades au clair de lune et au son des cigales une fois les enfants couchés sont aussi magiques.

  • Entretenir notre petit potager. Pour une première année et sans aucune connaissance en la matière, je dois dire que notre récolte n’est pas trop mauvaise : au menu des courgettes (beaucoup de courgettes !), des artichauts, des salades (aux tendres feuilles) et aussi des radis (mais complètement rachitiques). Je tiens à préciser que j’ai réussi à cramer le basilic (note pour plus tard : ne pas planter des aromates pendant les périodes de canicule). Maintenant nous allons nous attaquer aux arbres fruitiers (abricotier, mirabellier, figuier…). Nous n’avons aucun mérite, ils étaient là bien avant notre arrivée.
  • Cuisiner notre petite production : Je me lance dans des recettes inédites pour écouler notre micro production. Je peux notamment vous faire un excellent gâteau au chocolat et à la courgette (idéal pour faire manger des légumes incognito 😉). Notre infusion maison préférée est faite à partir du thym que nous ramassons pendant nos randonnées. Nous cueillons également du romarin. Je dois à ce propos le mettre à l’honneur dans une tarte aux abricots (abricots provenant du jardin de notre nounou, les nôtres ne sont pas encore mûrs).
  • Vivre à l’extérieur. Quand la morsure du soleil n’est pas trop forte nous adorons prendre nos repas dans le jardin. J’ai un faible pour le petit déjeuner car la température est idéale. Nous avons également installé une slackline et une balançoire. Autant de nouvelles raisons de passer encore plus de temps à l’extérieur.

 

Je ne pouvais pas vous parler de ce que j’aime dans cette nouvelle vie sans évoquer les petits problèmes que nous rencontrons et les points d’amélioration pour les mois à venir :

  • Chaleur : Comme tout le reste de la France, nous avons eu droit à la canicule fin Juin. Par contre ici, le ressenti est puissance 10. Heureusement, la maison est en pierre et conserve relativement bien la fraîcheur. Avec un nouveau né, je ne peux donc pas profiter du jardin entre 10h à 16h. Alors, nous nous sommes adaptés au rythme méditerranéen : on se lève de bonne heure pour randonner et c’est sieste pour tout le monde aux heures chaudes de la journée. Avec la baisse des températures, j’imagine que l’arrière saison va être délicieuse.
  • Moustiques : Nous avons commencé par les chasser mais nous avons vite compris que nous ne gagnerions pas cette guerre là. Alors nous avons investi dans des moustiquaires pour toute la famille. Il faut tout de même continuer de faire attention surtout à partir de 19h, quand les enfants ne sont pas encore couchés mais que le « suceurs de sang » sont déjà de sortie.

  • Autres bestioles : Cette semaine nous avons eu une invasion de fourmis dans la cuisine et le salon. Un serpent s’est également pointé sur notre terrasse. Bref, la Nature, la vraie, fait régulièrement irruption dans notre vie et elle aurait vraiment tort de se priver. Je me rends compte que j’étais devenue une vraie petite citadine  et que j’avais oublié que ce qui n’est pas normal, c’est justement de ne pas voir d’insectes autour de soi. Ici, la Nature vit à 100%. C’est nous qui sommes ses locataires et non l’inverse.
  • Déchets / Déplacement : Notre mode de vie actuel n’est pas vraiment écolo. Je me rends compte que nous produisons à quatre beaucoup trop de déchets (les couches des enfants arrivant en problème numéro 1), il faut vraiment que nous agissions pour les réduire. De même, la plupart de nos trajets se font en voiture. Il faut aussi que nous rationalisions ce point dans la mesure du possible. La bonne nouvelle, c’est que je vais travailler en home office pour quelques mois à la rentrée. Au moins de ce point de vue là, je ne vais pas alourdir l’empreinte carbone de notre famille.

Explore Outdoor.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *