Maternity Summit Project

Pendant mon congé maternité, avant l’arrivée de Numéro 2, j’ai eu envie de me lancer un petit défi sportif. En effet, en arrivant dans cette nouvelle région, je savais que j’allais avoir accès à un incroyable terrain de jeux. Du coup, je me suis lancée dans le projet : Maternity Summit.

L’idée c’était de profiter des quelques semaines que j’avais avant la naissance pour découvrir les sommets du coin. Cela pouvait être en solo pendant la semaine, avec ma petite tribu, nos amis ou nos familles le weekend. Le premier jour de mon congé maternité, j’ai filé acheter la carte IGN de la région (échelle 1 : 25 000) pour mieux me rendre compte des possibilités et planifier mes randonnées.

Je vous propose donc aujourd’hui un petit compte rendu de ce petit projet personnel 🙂

 

Le Garlaban – Notre référence

Je me dois de commencer par lui. C’est le sommet que nous pouvons atteindre en partant à pied de la maison.  Je vous ai déjà écrit un article sur notre première montée au Garlaban, au moment de notre emménagement à Aubagne (à retrouver ici). Nous l’avons depuis gravi plusieurs fois, avec des conditions météorologiques variées, que ce soit en famille ou pour faire découvrir la région à des amis. En effet, la vue à 360° sur la région est vraiment incroyable.

Ce qu’il y a de magique avec ce massif, c’est qu’il offre une multitude de possibilités. La semaine dernière nous avons ainsi réalisé le « Saut du Garlaban » (ne cherchez pas cet itinéraire sur internet, c’est notre appellation maison). Cela consiste à attaquer le Garlaban par le coté est pour rejoindre le col et ensuite de redescendre par le versant ouest. Quelques jours plus tard, nous voulions voir si nous pouvions réaliser une boucle avec notre « Saut du Garlaban, » alors nous sommes allés explorer ses contreforts. Nous avons découvert un sentier qui fait la connexion entre les deux versants. Mission réussie ! En plus, après la pluie des derniers jours, nous avons eu le droit à un intense soleil, un bon gros mistral et une végétation en fleurs. Cette sortie était vraiment géniale ! Nous y reviendrons pour nos entraînements Trail avec C.

 

Le Pic de Bertagne – Mon cadeau d’anniversaire

Pour fêter mon anniversaire et mon huitième mois de grossesse, je me suis lancée en solo à l’assaut du Pic de Bertagne. Nous avions le weekend précédent déjà amorcé la reconnaissance de l’itinéraire en famille avec ma petite sœur. Nous nous étions arrêtés à mi-parcours car notre Petit Bundle n’était pas au top de sa forme ce jour là. Cela nous avait également permis d’établir que le bon timing de randonnée pour un enfant de 2 ans dans un porte bébé ventral était d’environ 3 heures (je n’inclus pas les moments où elle marche, ni les pauses pique nique/goûter ou encore les pauses « cacas natures » qui sont devenues la grande spécialité de notre fille. Il est clair que c’est beaucoup plus chouette que sur le pot 😉). Nous allons très prochainement investir dans le sac à dos porte bébé de randonnée. Si vous avez des marques à conseiller, nous sommes preneurs.

Ma randonnée au Pic de Bertagne est devenu le point d’orgue de mon maternity summit project. Ce jour là, je me sentais en super forme. Je suis partie de bonne heure du col de l’Ange. Le chemin est très bien balisé et ne présente aucune difficulté technique. Il faut tout de même aimer grimper un minimum car il y a  1000m de D+ pour atteindre le sommet. J’ai rapidement avalé la partie du parcours que nous avions déjà faite quelques jours auparavant et j’étais ravie de découvrir la suite, notamment le passage dans le Vallon de l’Aigle juste avant l’ascension finale vers le pic. La vue du sommet m’a donnée une autre perspective sur la région (ma référence étant celle du sommet du Garlaban) avec la Sainte Victoire sur la droite, Marseille en face, et Cassis / La Ciotat sur la gauche. Comme souvent, j’ai eu le droit aux regards amusés et surpris de randonneurs qui pique niquaient au sommet lorsqu’ils m’ont vue arriver. Il faut dire qu’avec mon ventre du 8ième mois, je dénote un peu dans le paysage des randonneurs (qui se composent en semaine, il est vrai, principalement de retraités).

Après une petite pause lunch et quelques photos de circonstances, je suis repartie sans tarder car le vent se levait. La descente s’est elle aussi très bien déroulée même si ces dernières sont toujours moins agréables que les montées. Cela est déjà vrai en temps normal alors avec les kilos de grossesse en plus, c’est un peu moins confortable qu’ordinairement. Du coup, je prends mon temps et je profite de la chance que j’ai de partir en micro aventure.

 

Le Pic de Taoume – En solo

Ce fut ma première rando solo en pays aubagnais. L’idée était de découvrir un peu mieux le « Massif du Garlaban » (appellation non officielle) et de comprendre comment il se connectait aux autres sommets du coin. L’inconvénient de cette rando est qu’il faut garer sa voiture dans le village de La Treille et qu’avant de rejoindre le sentier, il vous faudra remonter une longue route goudronnée.

Par contre, une fois dans le massif, les yeux et les jambes se régalent. En effet, nous avons rapidement une belle vue sur la vallée en contre bas. Là encore, le sentier ne présente pas de difficulté technique particulière. Il monte progressivement vers le Pic de Taoume. En longeant son flanc est pour atteindre le sommet, j’ai découvert le sentier qui le connecte au Garlaban (information bien enregistrée dans ma tête pour une prochaine sortie Trail). J’ai utilisé un peu les mains pour la redescente du sommet par le coté ouest mais rien de méchant à signaler (surtout si vous n’avez pas un ventre de la taille dans ballon de foot). Au final, cela nous donne une chouette rando de 3 heures pour 11km et 600m de D+.

 

Le Col du Saint Pilon – En famille

C’est une de nos dernières découvertes. C. avait très envie d’aller découvrir le Massif de la Sainte Baume car il est réputé pour sa nature préservée et la hauteur de ses arbres. En effet, à travers les âges, ce massif a toujours revêtu un caractère « sacré » et la nature est proche de l’état primaire.

Il s’agit clairement d’un endroit à découvrir. Sous ces magnifiques arbres, règne une ambiance un peu « mystique ». Il est vrai que la présence d’édifices religieux, comme la grotte de Sainte Marie Madeleine ou les différents oratoires, y sont forcément pour quelque chose. Mais ce qui est surprenant, c’est que l’on ressent ce sentiment un peu spécial avant même de croiser ces monuments. J’ai essayé de comprendre pourquoi et j’ai l’impression que cela vient de « l’effet canopée « que la voûte végétale des hautes branches crée au dessus de nos têtes. Si vous avez envie de vous faire votre propre impression, c’est une rando très accessible (boucle de 8km avec environ 360m D+) et familiale (le petit bundle a vraiment beaucoup marché ce jour là).

 

Et pour la suite ?

A J-4 de l’arrivée de notre numéro 2, je me mets tranquillement en mode économie d’énergie, pourtant ce ne sont pas les envies qui me manquent. Je sais qu’après l’accouchement, je ne vais pas trop pouvoir porter les premiers temps (pour laisser la sangle abdominale revenir et ne pas rajouter de la pression sur le périnée qui aura déjà bien travaillé). Du coup, il y aura forcement de la marche pour se défouler mais sans doute en mode solo dans un premier temps.

J’espère que ce compte rendu de mon Materniy Summit Project vous aura plu et je vous laisse avec une petite liste, de mes envies post bébé (avis aux amateurs qui aimeraient m’accompagner) :

  • Découvrir la Sainte Victoire, du coté d’Aix en Provence : je crois que celle là, on se la garde de coté plus ou moins consciemment avec C. pour y gambader en duo lorsque je pourrai à nouveau envoyer du D+.
  • Profiter du parc des Calanques : nous avons déjà effectué des petites rando (notamment vers la Calanque d’En Vau) mais nous n’avons absolument pas exploité le potentiel de ce parc.
  • Se lancer en vélo sur les cols de la région : alors ça forcement, je n’ai pas pu le faire en congé maternité. Par contre lorsque nous sommes allés du coté du massif de la Sainte Baume, nous avons emprunté la route du col de l’Espigoulier qui est juste magnifique. Je suis totalement débutante en ce qui concerne les cols à vélo mais j’ai hâte de m’y frotter.

Explore Outdoor.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *