La reprise

Nous y sommes : il fait froid, les journées sont plus courtes, on appuie allègrement sur snooze lorsque le réveil sonne. Bref, c’est la période de l’année où l’entraînement devient plus difficile. Et pourtant, cette année, la période automnale rime avec reprise sportive alors je m’en donne à cœur joie 🙂

J’ai eu la chance de pouvoir reprendre la course à pied relativement vite après mon accouchement (à peine 3 mois après la naissance du petit bundle). Petit debrief de ces derniers mois :

Septembre : Se retrouver
J’ai fait le choix de reprendre la course à pied de mon coté pendant le premières semaines. C’était un choix pragmatique (C. s’occupe de notre petit bundle quand je pars me dégourdir les jambes) mais aussi un choix tactique. En effet, courir seule me permet de me concentrer sur mes sensations. Je ne cherche pas à suivre un coureur au rythme plus rapide ni à rajouter des kilomètres à tout prix. J’évite ainsi de me mettre dans le rouge ou pire de me blesser dès le début en cherchant à trop en faire.
Quel bonheur d’enfiler ses baskets même si c’est pour faire le hamster au Jardin du Luxembourg.

Belles sorties :
– Nos vacances en Ardèche nous ont offert un super terrain de jeux pour une reprise en pleine nature. Nous chaussions les baskets chacun notre tour pour profiter de cette belle région.

 

Octobre : Partager 
Ce nouveau mois marque mon retour au club de triathlon pour la partie course à pied (j’avais déjà repris la natation depuis début septembre). J’essaie d’avoir des sorties régulières et lorsque je n’arrive pas à caser mes séances de course à pied, il m’arrive de rentrer du travail en courant (c’est toujours 12km de pris).
Octobre c’est aussi le plaisir de courir avec les gens que j’aime : deux très belles sorties avec C. et une autre avec ma petite sœur (qui trace comme un cabri).

Sorties Mémorables  :
– Run sur la plage de Saint Malo avec ma petite sœur
– Parcours des 25 bosses en amoureux dans la forêt de Fontainebleau (16km et 850m de D+) pour fêter nos un an de mariage avec C.

 

Novembre : S’entraîner
Avec le mois de Novembre, j’attaque les choses sérieuses. Deux dossards sont au programme, le premier pour le fun et le second pour se mettre en condition avant la grosse échéance du mois de Décembre :

Premiers dossards :
– Première Course avec le Club de Triahtlon sous le signe de l’Ekiden de Paris (un marathon en relais). Prenez 48 triathlètes, un petit temps ensoleillé mais bien frais, secouez le tout et cela donne un super dimanche matin d’automne. J’étais sur le 5km. Courir vite ce n’est pas vraiment mon truc mais j’étais très contente de le faire en 24 min sans préparation spécifique.
– Premier dossard solo avec le Trail des Châtaignes : alors celui là je dois l’accrocher demain matin. On nous annonce des températures hivernales, de la boue et sans doute de la pluie. Je ne vous parle même pas du parcours absolument pas roulant, ça monte et ça descend non stop. C’est le parfait combo pour une mise en situation pour mon prochain défi (voir le mois de décembre ci-dessous).

 

Décembre : Envoyer 
Mais elle veut envoyer quoi la petite Carapapatte ? Et bien tout simplement du bon gros steak. En effet, lorsque j’avais très envie de courir mais que cela n’était plus vraiment possible du fait de la grossesse, j’ai trouvé un échappatoire en nous inscrivant (C. n’a pas été très difficile à convaincre) à un gros challenge pour début décembre. Les traileurs auront forcément compris que je fais allusion à la fameuse Saintélyon. Bien évidemment je n’ai aucun objectif de temps. Mon but est simple : réussir à terminer la course en un seul morceau (bien vivante et pas trop congelée j’espère).

A très vite pour un debrief des dernières aventures.

Explore Outdoor.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *