Randonner avec un bébé

Forts de nos aventures en Haute Savoie avec le petit bundle (ici) et comme c’est un sujet sur lequel j’aurais aimé trouver plus d’informations pendant ma grossesse, je vous propose aujourd’hui un article sur ce qu’il faut savoir pour randonner avec un bébé.

Si vous aussi vous voulez voir une petite bouille réjouie, suivez le guide :

Petit disclaimer avant de commencer :

  • Je partage dans cet article notre jeune expérience avec un bébé de deux mois. Il est évident que lorsque le petit bundle aura grandi et commencera à marcher, nous devrons adapter notre façon de randonner. 
  • Ce petit topo liste le « matériel » spécifique à la randonnée avec un bout de chou. Il vous faudra bien évidemment rajouter dans votre sac à dos les objets essentiels à tout déplacement avec un bébé : biberon, lait, eau, couches et vêtements de rechange.

 

Le plus important, c’est d’investir dans un bon porte-bébé :
Il doit être confortable et convenir à l’âge du bout de chou. Il faut également qu’il soit facilement ajustable pour s’adapter à la morphologie de celui qui porte l’enfant.

Nous avons choisi le modèle « One Outdoors » de Babybjorn (ici). Je suis tout a fait consciente que le marketing (utilisation du mot Outdoor) a joué dans notre choix mais après une semaine de rando, nous validons totalement le produit. Il y a quatre positions de portage, la matière est très respirante et il passe en machine (aspect non négligeable après de nombreuses heures de rando).
Notre petit bundle l’adore également. Tout contre ses parents, elle fait de grandes siestes bercée par le rythme des pas.

 

Un bob et un grand lange pour protéger bébé du soleil :
En rando, notre « meilleur » ennemi, c’est le soleil. On aime le sentir sur la peau mais on regrette souvent son baiser brûlant une fois la fin de journée arrivée. Il faut donc faire attention a bien protéger la peau du petit bout de chou (surtout qu’il ne vous préviendra pas quand cela commencera à chauffer).

Nous avons opté pour le bob qui est idéal pour les petites têtes souvent peu garnies en cheveux ;). On utilise également un grand lange pour couvrir le porte bébé et protéger les petites mains et pieds durant les phases de marche.
Nous emportons aussi de la crème solaire adaptée aux nouveaux nés. Elle est là en cas de besoin mais nous essayons avant tout d’éviter d’exposer directement le petit bundle aux rayons du soleil. Nous privilégions l’ombre et les vêtements couvrants.

 

Une couverture et un K-way pour gérer la météo :
Pendant cette semaine, nous avons eu la chance de randonner sous toutes les météos : grand soleil, pluie et chute des températures du fait de l’altitude. Nous avons donc dû trouver le parfait combo de couches (je parle de couches « techniques » pas de celles qui vous servent à changer votre chérubin) pour parer à toutes les situations (le temps change vite en montagne) et ne pas trop nous charger.

Comme dans tout équipement outdoor qui se respecte, notre choix s’est porté sur du multi-couches. Notre petit bundle était le plus souvent en pyjama (plus ou moins épais selon la météo annoncée) ou en t-shirt manche longue + leggings, soit quelque chose de couvrant (comme discuté précédemment pour protéger des rayons du soleil). En fonction de la météo nous adaptions les couches au dessus du porte- bébé :

  • Soleil : juste le grand lange pour laisser passer l’air et couvrir ce qui dépasse.
  • Température plus froide du fait de l’altitude ou du vent : ajout de la couverture en polaire sur le porte bébé. Il s’agit d’un modèle enfant, donc de petite taille, achetée chez Carré Blanc.
  • Pluie : superposition du K-way sur la couverture. Nous utilisons un K-way de taille adulte. Cela permet de couvrir tout le porte-bébé. Le petit bundle se retrouve dans un petit cocon contre la chaleur de son papa. Il y a toujours un passage pour l’air au niveau du visage et le parent kangourou fait attention que rien ne gène la respiration du bébé.

 

Une fouta pour le confort :
Une fois devenu parent kangourou, il vous faudra prévoir des pauses régulières pour votre bébé. Suivez son rythme : une couche à changer, un biberon à donner, des petites pattes à détendre (du fait de la position « crapaud » des petits bouts dans le porte bébé).


Nous avons opté pour quelque chose de léger et de polyvalent, j’ai nommé la fouta de hammam. Plus légère qu’une serviette de bain, elle prendra peu de place dans votre sac à dos et pourra servir de couverture en cas de besoin (si la première s’est faite repeindre par un petit vomi impromptu par exemple).
La technique est simple, déplier votre cape de pluie sur le sol (ou le k-way dédié à votre bébé si vous n’avez pas pris de cape pour vous), installer la fouta sur la cape et le tour est joué. Vous voilà isolé du sol et avec un « terrain de jeu » idéal (je pense surtout au changement de couche, biberon, pique nique…). Pour plus de confort, vous pouvez également superposer la couverture du bébé dans un coin pour lui faire un petit cocon douillet.

 

La tétine : 
Alors évidemment le sujet fait débat : il y a les pro et les anti tétine. Comme vous l’imaginez ce n’est absolument pas le sujet de cet article (ni de ce blog). Je souhaite néanmoins souligner ici les avantages de la tétine appliquée à la randonnée avec un bébé.

Si comme nous vous aimez la rando sportive (les accros au dénivelé se reconnaîtront), il peut être très intéressant de prévoir une tétine dans votre package rando. En effet, même en dormant, cela entraînera la déglutition du bébé et l’aidera à faire « passer ses oreilles ». Bien entendu, il faut être raisonnable et adapter son parcours à votre enfant (on ne va pas s’envoyer 2000m de D+ en mode trail) mais on peut tout de même « faire du dénivelé » avec un bébé.
Pour la team sans tétine, il faudra être plus prudent. Une solution est de ralentir un peu le rythme d’ascension mais aussi de descente.

 

Conclusion :

Ce que j’ai trouvé le plus incroyable durant nos premières vacances à la montagne, c’est que sans le petit bundle nous n’aurions pas randonné beaucoup plus. Avec un bébé, on peut se mettre facilement des barrières mais elles sont avant tout dans nos têtes. Les enfants sont tellement heureux en pleine nature.

J’espère que cet article vous aura donné envie de randonner avec votre bébé. N’hésitez pas à me contacter si vous avez des questions.

Un grand merci à mes talentueux modèles : Petit Bundle et son papa.

Explore Outdoor en famille 🙂

 

 



1 thought on “Randonner avec un bébé”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *