MDS – Check Point 1

En ce moment il y a un projet qui trotte continuellement dans ma tête. Que je me lave les dents, que je sois dans les transports en commun ou en train de m’entraîner, je pense au Marathon de Sables. A presque un mois de l’échéance, nous partons le 6 avril pour le Maroc, il était temps de faire un point sur l’entrainement et les préparatifs.

Le Marathon des Sables (MDS), comme son nom ne l’indique pas, est un ultra trail de 250km en itinérance. Il s’agit d’une aventure en autosuffisance où chaque concurrent doit porter le nécessaire pour se nourrir et bivouaquer.

Entrainement :
Il est clair que je n’ai pas les capacités physiques pour accomplir le MDS en courant. Ce n’est pas un secret avec C. nous adorons randonner et c’est donc sous le signe du « Fast Hiking » que nous allons aborder cette épreuve.

Pour mettre toutes les chances de mon coté, Greg, le super coach de mon club de triathlon, m’a préparé un plan d’entrainement aux petits oignons. Le plan est mis à jour régulièrement en fonction des séances que j’ai pu réaliser, de mon état de fatigue et des divers imprévus (coucou la neige à Paris…). J’essaie de m’y tenir au maximum mais je sais aussi prendre quelques libertés lorsque le besoin s’en fait sentir. Par exemple, samedi dernier j’ai remplacé la sortie en vallée de Chevreuse par deux heures de home trainer suivies d’une sortie course à pied de 7,5km.

Ce qui m’a le plus surprise dans ce plan, c’est que Greg a privilégié le cross training et n’a pas spécialement mis l’accent sur la course à pied. C’est vraiment top car cela me permet d’apprécier chaque sortie running, de ne pas me blesser (la part belle est faite aux sports portés) mais c’est aussi très confortable pour ma vie de maman (le home trainer, on a pas trouvé mieux pour s’entraîner quand bébé dort).

Avec C. nous arrivons à faire quelques sorties en course à pied ensemble comme par exemple le weekend dernier en Bretagne (20km) ou en épinglant un dossard avec le Maxicross de Bouffemont en région parisienne (25km). Un énorme merci aux grands parents qui assurent un max et nous aident à réaliser nos projets.

Pour le mois de Janvier, cela donne 36 heures d’activités physiques. Il y a eu du run, du vélo et un tout petit peu de natation. Janvier c’était aussi le mois de mon challenge 30 Days of Yoga (mon compte rendu est ici)

 

Préparatifs :
Depuis Noël, nous avons commencé à regrouper le matériel dont nous allons avoir besoin. La liste est longue mais le poids doit être optimisé. Comme vous l’avez compris, nous allons porter tout notre matériel et notre nourriture pour six jours. Ainsi chaque gramme compte. Nous sommes donc partis à la chasse à l’équipement le plus léger possible.

Cela a donné lieu à un nouveau syndrome : « la pesée aiguë ». Tout ce qui pourrait se retrouver dans nos sacs à dos spécial MDS est pesé. Notre petite balance de cuisine en voit passer des vertes et des pas mures : de la claquette au papier toilette en passant par les bouchons d’oreilles. Saviez vous que les lentilles jetables pèsent 2 grammes l’unité, une pompe aspivenin 27 grammes et une lampe frontale avec piles 106 grammes ?

Un article avec le détail du matériel que nous allons emporter dans nos sacs à dos est en préparation. Je voulais simplement vous donner un aperçu de ce qui se passe actuellement dans la famille Carapapatte. Pas certaine que cela soit très joli à voir 🙂

Autre point très important : l’alimentation. L’organisation fixe la barre minimale à 2000 calories par jour. Il faut donc partir avec au minimum 14000 calories dans son sac tout en sachant que nous allons en brûler bien plus tout au long de cette aventure.

Pour ce qui est de l’alimentation en course, j’ai déjà commencé à tester quelques produits de chez Meltonic (gels, barres et boissons énergisantes). Mon choix n’est pas encore arrêté mais je ne devrais pas tarder à passer commande.

Pour ce qui est des « vrais » repas, nous partons sur du lyophilisé. Coup de chance, une société qui offre un large choix de marques et de plats se trouve dans la ville où habitent mes parents, à Lorient. Nous avons ainsi pu faire notre petit marché directement dans le magasin plutôt que sur internet. C’était vraiment un plus de discuter avec la propriétaire pour faire nos choix de plats et pour en apprendre un peu plus sur le procédé de lyophilisation. Merci Lyophise&Co. Je ferai un retour d’expérience sur nos choix alimentaires.

Allez je vous laisser et m’en vais penser au MDS.

Explore Outdoor.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *