Se rafraichir au coin de la rue

Alors que la rentrée pointe le bout de son nez,  un grand nombre de parisiens étaient désespérés par cette semaine de canicule qui les a vus obligés d’affronter la chaleur (et la transpiration de leurs congénères) dans les transports en commun en écoutant les messages de prévention contre la déshydratation diffusés à chaque station de métro. Ils en seraient presque venus à regretter le mois de juin et sa météo automnale.

Oui mais c’était sans compter la fraîche idée du collectif « Laboratoires des Baignades Urbaines Expérimentales » qui a appelé les parisiens à un plouf géant dans le bassin de la Villette, ce dimanche 24 août, en marge de l’évènement d’eau libre organisé par la fédération française de natation (La Fluctuat).

Il n’en fallait pas plus pour me motiver à me jeter une nouvelle fois dans la Marne (le bassin de la Villette étant alimenté par la Marne et non la Seine). C’est certes un peu moins symbolique qu’un plongeon dans la Seine mais cela reste tout de même très jouissif.

Depuis quelques années, l’idée de rendre la nage à nouveau possible dans la Seine (elle a été officiellement interdite en 1923) est en train de faire son chemin. Déjà en 2013, la traversée de Paris à la nage (distances de 2 ou 10km) avait été annulée en dernière minute par la préfecture qui invoquait une qualité d’eau insuffisante. Le collectif « Paris à la nage » avait donc revu sa copie en septembre 2015 en proposant un premier événement d’eau libre dans le bassin de la Villette (courses de 1 et 2km).

Avec ma partenaire de SwimRun Lara, nous avions sauté sur l’occasion pour mouiller le maillot (ou plutôt la combi en l’occurrence) et soutenir cette belle initiative avec le parcours de 2km. Lara avait même réussi à remporter le kayak par tirage au sort.

En juillet 2016, l’événement Paris à la Nage a été reconduit et s’est même étoffé d’une course de 5km pour les plus téméraires et les champions olympiques.

Finalement, c’est dimanche dernier vers 15h que les bords du bassin de la Villette ont véritablement pris des airs de « Piscine Municipale » géante de plein air. Ca sentait bon la fin de l’été, la joie de vivre et la franche rigolade autour d’un petit plouf qui éclabousse les passants.

Parfois, l’aventure Outdoor est juste au coin de la rue.

Si vous êtes intéressés par l’eau libre ou si vous souhaitez soutenir le mouvement de réintroduction  raisonnée des nageurs dans la Seine, je vous invite à suivre sur Facebook les collectifs ci-dessous :
Paris à la Nage
Laboratoires des Baignades Urbaines Expérimentales

Autres sites web sur l’eau libre en France :
La France à la nage
Le site d’eau libre de la Fédération Française de Natation



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *