Rebondir : Défi Monte Cristo

Certains de mes amis m’ont toujours impressionnée par leur capacité à rebondir. Peu importe la tournure que peuvent prendre les événements, ils y trouvent toujours quelque chose de positif et ressortent le meilleur des situations qu’ils rencontrent. Pour quelqu’un qui aime planifier les choses à l’avance, le « rebondissement » est un exercice difficile. Le weekend dernier, lorsque la principale activité de notre mini trip marseillais a été annulée, il a bien fallu rebondir pour profiter à fond de ce dimanche dans le sud de la France.

 

Flash Back :

Jeudi 14 Juin : Un email reçu des organisateurs du Défi Monte Cristo nous annonce l’annulation de la course en eau libre de 2,5km du samedi en raison de l’euro de foot (la fan zone se trouvant à quelques centaines de mètres du village de l’épreuve).

Premier rebond : Je voulais m’acclimater avec une première natation mais cela n’est pas bien grave, la grande traversée de 5km du dimanche est maintenue donc le challenge est toujours d’actualité. De plus, cela nous laisse plus de temps pour visiter la ville avec C.

Samedi 18 Juin : Après une magnifique journée dans les calanques le vendredi (voir cet article), la météo a commencé à se dégrader à Marseille. Des rumeurs d’annulation de la course prévue le lendemain commencent à circuler mais je reste confiante, la mer n’est pas déchainée.

Dimanche 19 Juin : 7h30 du matin, je suis sur la plage du Prado pour récupérer mon bonnet de course. Le vent souffle fort (c’est donc ça le mistral !) et cela sent de plus en plus le roussi pour notre traversée. Le verdict tombe rapidement : annulation de la course à cause du vent et des vagues que celui-ci forme sur la mer.

 

Deuxième rebond : Passées les quelques minutes de déception (cette course me faisait rêver depuis que j’ai gouté à l’eau libre avec la traversée des Coureaux en Bretagne), je me raisonne et me disant que c’est le jeu des sports Outdoor et que la sécurité doit primer avant tout. J’ai une seule idée en tête, retrouver C. au plus vite à notre Airbnb pour filer visiter l’île du Frioul. Et parfois une déception peut cacher une chouette surprise…

 

Troisième rebond : Avant de quitter notre chambre, je poste une photo sur Instagram pour annoncer l’annulation de la course et notre intention d’aller sur l’Ile du Frioul. Un ami de mon club de plongée (merci Guillaume) me contacte dans la foulée pour me demander si nous comptions passer leur faire un petit coucou (ils étaient en stage sur l’île pour le passage annuel des niveaux de plongée). Nous n’hésitons pas une seule seconde et les rejoignons au centre. Grâce à un coup de chance (il y avait un bloc de libre sur la plongée de l’après midi) et à la gentillesse de Guillaume (qui m’a prêté tout son matériel), j’ai pu me joindre à eux pour une petite plongée imprévue en Méditerranée. Ce fut un super moment car totalement improvisé et donc sans pression.

 

Savoir rebondir, ce n’est pas oublier complètement le plan original. Savoir rebondir, c’est accepter le fait que l’on ne puisse pas toujours tout contrôler et ouvrir son champ des possibles (be open minded, ça sonne mieux en anglais) pour profiter à fond du moment présent.

Alors oui, je reste déçue de ne pas avoir fait la traversée cette année (elle était en bonne position sur mon vision board) mais j’ai passé un excellent weekend avec mon partenaire in crime C. à Marseille. Et vous savez quoi, si c’était à refaire, je ne changerai pas le cours des événements.

Marseille, merci pour ce super moment.

Loisir Plongée, un grand merci pour ce rebond inattendu.

C. sans toi cela n’aurait pas été possible.

Monte Cristo, accroche toi car je reviendrai en 2017.

Explore Outdoor !



5 thoughts on “Rebondir : Défi Monte Cristo”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *