El Paraiso

En remontant dans le nord du Chili vers Santiago, nous avons bien sûr trouvé quelques degrés supplémentaires mais nous avons surtout découvert des petits coins de paradis.

1. Valparaiso, la bien nommée

Difficile de résumer le charme de cette petite ville située sur la côte pacifique, à seulement 2 heures de bus de Santiago. Valparaiso est à la fois un port, une petite enclave bohème construite au milieu des cerros, une ville dont certaines rues sont classées au patrimoine mondial de l’unesco, le point de rencontre d’artistes en tout genre et un très bon lieu d’entraînement pour votre coeur grâce aux nombreuses pentes et escaliers des ruelles.

Ici, l’expression Carpe Diem prend tout son sens. La ville est une invitation permanente à la découverte, à la flânerie et à la relaxation. C’est un véritable petit coin de paradis.


2. L’ascension du Cerro Campana

Après la quiétude de Valparaiso, il était temps de nous lancer un nouveau petit défi physique. Vous l’avez compris, notre choix s’est porté sur l’ascension du Cerro Campana. Nous pensions grimper dans les Andes mais cette montagne fait partie de la cordillère côtière.

Les 1 400m de dénivelé offrent un vaste éventail de terrains. Le départ s’effectue entouré de cactus, puis le chemin se transforme rapidement en petite jungle ombragée qui monte tranquillement mais sûrement dans la pente.

La deuxième partie de la randonnée est quant à elle plus technique avec de nombreux pierriers où l’utilisation des mains est hautement recommandée. Nous avons vu quelques randonneurs sur les fesses, visiblement moins agiles que les lézards qui croisaient notre chemin.

L’arrivée au sommet ne nous a pas offert une vue dégagée jusqu’à la cordillère des Andes mais nous avons eu le plaisir de flotter au dessus d’une mer de nuages.

A noter que Darwin est passé par ici lors de ses voyages. A marcher dans ses pas, nous sentions notre âme d’aventurier battre un peu plus fort.

3. Se mouiller au Cajon del Maipo

Pour conclure notre aventure chilienne, il manquait une petite touche de sensations fortes. Rien de plus simple lorsque votre camp de base est à Santiago. Nous avons opté pour une activité aquatique avec la descente du Maipo en rafting.

Une fois équipé de nos sexy combinaisons (dixit notre moniteur), nous voici lancés avec 4 autres compagnons sur le Maipo. Le courant est puissant du fait de la fonte des neiges plus en amont dans la vallée et, pour notre plus grand bonheur, nous en prenons pleins les yeux (au sens propre comme au figuré).
La communication sur le rafting se fait en espagnol avec un moniteur américain, fraîchement débarqué dans le cajon, qui découvre le torrent et les commandements du barreur en espagnol (adelante, atras,…) en même temps que nous. Cela donne à notre équipage un petit côté multiculturel très sympathique qui se conclut inévitablement par un « celebration » tonitruant (c’est à dire un levé de pagaies accompagné de cris de joie après chaque descente de rapide).

Ce fut sur cette superbe expérience un peu inattendue et rafraîchissante que nous avons conclu notre première partie de voyage entre le Chili et l’Argentine. L’aventure continue maintenant dans l’hémisphère nord à 16 heures d’avion de Santiago, on vous laisse deviner…

Explore Outdoor.

(La bande son recommandée pour cet article est la chanson Bailar de Deorro)



1 thought on “El Paraiso”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *